Plantes d'extérieur

Tout savoir sur le saule tortueux

Différent du saule pleureur, le saule tortueux est de la famille des salicacées. C’est un arbre qui possède plusieurs vertus. Arbre très riche, on le retrouve en Europe, en Asie et en Amérique du Nord. Sa culture, ses vertus et son entretien sont très particuliers. Découvrez dans cet article tout ce qu’il vous faut savoir sur le saule tortueux, cet arbre mystère.

Qu’est-ce que le saule tortueux ?

Connu sous nom latin Salix matsudana Tortuosa, le saule tortueux est un arbre de très grande taille. Étant de la famille des salicacées, le saule tortueux est une espèce de saule pleureur originaire de Chine. Son nom lui vient de la forme de ses branches qui sont tortueuses et spiralées. Il possède des feuilles et des rameaux qui ont une forme un peu hors du commun.

Ils sont fins et tordus. Le feuillage du saule tortueux est d’une couleur verte qui ne passe pas inaperçue. C’est tout simplement un chaton jaune vert. C’est une plante qui peut atteindre jusqu’à 20 mètres de hauteur. C’est un arbre très rustique avec un taux de résistance face aux parasites très élevé. Sa floraison se produit durant le mois de mars au printemps. C’est en ce moment que les feuilles ainsi que des chatons jaune vert font leur apparition.

Pourquoi planter le saule tortueux ?

Le saule tortueux est un arbre décoratif. Il est très populaire en Europe et fait référence au romantisme. Il est un arbre à avoir chez soi pour plusieurs raisons. Le saule tortueux est un grand arbre qui produit une ombre non négligeable. Il permet de créer un cadre reposant dans un jardin par exemple où enfants et adultes pourront profiter de la nature.

C’est un arbre qui sert également d’abri et de refuge pour de nombreux oiseaux et insectes. Ils font de l’arbre leur repère, car le nectar et le pollen produits par le saule leur sont très agréables. Ses rameaux sont utilisés dans la vannerie pour faire des haies.

Le saule tortueux fait partie des plantes médicinales de la Pharmacopée française. Son écorce est un véritable antalgique. Elle permet de calmer tout type de douleurs ainsi que les maux de tête, les bursites et les tendinites. Elle permet également d’atténuer les fièvres. Ses feuilles favorisent la réduction des verrues.

Comment et où planter le saule tortueux ?

À maturité, le saule tortueux peut atteindre jusqu’à 20 mètres de hauteur. Il a donc besoin d’espace et d’assez de profondeur. Il serait à l’aise dans les grands espaces tels que les parcs ou jardins. Il ne doit pas être planté à proximité d’une habitation. Il doit être planté dans un endroit aéré et isolé. Étant un grand consommateur d’eau, il est vivement recommandé de le planter au bord d’une étendue d’eau.

Pour planter le saule tortueux, il faut faire un trou d’une profondeur et d’un diamètre de 80 cm. Si vous voulez planter plusieurs arbres, il faudrait faire un espacement entre chaque plant d’au moins 12 m. Il doit être planté de préférence sur un sol humide et frais. Toutefois s’il y arrive qu’il doive être planté sur un sol chaud, il faudrait veiller à son arrosage quotidien.

Pour la plantation du saule tortueux, certaines techniques ont été mises en place, dont le bouturage. Le bouturage se fait idéalement en automne. Il consiste à prendre en été des portions de petite branche du saule tortueux. Elles doivent faire une de 30 cm au moins de long et de 3 cm de diamètre. Elles seront ensuite implantées dans une pépinière en attendant le printemps pour être repiquées. Il faut régulièrement les arroser pendant deux ans tout au moins.

Comment s’occuper du saule tortueux ?

Comme tout arbre ou plante, la culture du saule tortueux nécessite de l’entretien. Le saule tortueux est un arbre qui aime les sols riches et humides. Il faudrait alors l’arroser régulièrement. Sa consommation en eau a été évaluée à 400 litres d’eau par jour pour un arbre adulte. Les jeunes plants du saule doivent être paillés au début. Ils doivent aussi être arrosés pendant deux ans au moins quotidiennement. Le paillage permet de garder le sol de l’arbre humide au maximum.

Le saule tortueux a besoin d’être régulièrement taillé, car il pousse très vite. Bien qu’il soit un arbre assez rustique, le saule est sensible à certains parasites. Il s’agit des pucerons, des chenilles et d’autres petits insectes. Ces derniers endommagent ses feuilles et attaquent souvent les jeunes plants. À ceux-là, on ajouterait la rouille, la tavelure, l’anthracnose et les chancres qui endommagent aussi les saules tortueux. Il faudrait donc tailler les rameaux atteints par les éléments nuisibles pour limiter les dégâts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *