Plantes d'extérieur

Tout savoir sur le romarin rampant

Il y a de multiples plantes aromatiques qu’on utilise à l’occasion sans pour autant tout savoir sur elles. Le romarin rampant est l’une de ces plantes que vous gagnerez à connaître. Découvrez l’essentiel de ce qu’il faut savoir à propos de cette plante aromatique.

Qu’est-ce que le romarin rampant ?

De son nom scientifique « Rosmarinus Officinalis », le romarin rampant constitue un sous-arbrisseau que l’on retrouve à l’état sauvage en méditerranée, précisément au niveau des garrigues calcaires des montagnes et collines situées au plus près de la mer. C’est une plante de la famille des Lamiaceae dont on ignore les véritables origines. En effet, il serait d’origine latine où on l’appelait « ros marinus » qui signifie « rosée marine ». D’autres sons de cloches avancent dans le même temps que son origine serait plutôt grecque, d’où il tiendrait le nom « rhops mirinos » qui veut dire « buisson aromatique ».

Quoi qu’il en soit, c’est une plante qui mesure environ 70 cm dont on dénombre au moins 150 espèces. Le romarin rampant est une plante au feuillage persistant pendant toute l’année qui arbore une floraison dès le mois de février qui s’étend jusqu’en avril, voire en mai. Ses fleurs en grappes sont généralement bleues et ses feuilles, vert foncé. Quant à sa rusticité, c’est un arbuste qui supporte plutôt bien les gelées.

Pourquoi planter le romarin rampant ?

Le romarin rampant est une plante connue pour ses propriétés aromatiques. C’est la première raison pour laquelle c’est une bonne idée d’en planter chez soi. Vous n’aurez plus besoin de vous rendre sur un marché pour vous en procurer. Il donne des arômes délicieux tant au poisson qu’à la viande (civet, ragoûts, gibier, etc.) et peut même intégrer certains desserts comme le flanc, sans compter qu’il aromatise parfaitement des confitures de pêches ou d’abricots. Il est également possible d’en ajouter à certaines huiles et au vinaigre. Par ailleurs, on peut en utiliser les branches en tant que support pour faire des brochettes de viande et de légumes.

La plante aromatique est également utilisée en pharmacopée en raison de ses nombreuses vertus. On lui attribue notamment des propriétés anti-inflammatoires, antibactériennes, antimycosiques, antispasmodiques, antioxydantes, diurétiques, antitumorigéniques et même antidépressives. C’est une plante qui sert en parfumerie et peut même entrer dans la préparation de vin.

De même, on peut tirer du romarin rampant une huile essentielle riche en plusieurs substances bénéfiques telles que la quercetine, la bornéole, la romaricine et la cinéole. C’est une plante que vous pourrez contempler toute l’année, car même en hiver, elle reste debout.

Comment et où planter le romarin rampant ?

L’idéal pour planter du romarin rampant, c’est de choisir un sol calcaire drainant dans un endroit pouvant à la fois bien capter l’humidité et être bien exposé aux rayons du soleil. Si vous le pouvez, optez pour planter le romarin rampant en pleine terre sur la façade atlantique. La période idéale pour le mettre en terre, c’est entre les mois de septembre à mai. Cela lui laisse le temps de croître suffisamment pour être plus ou moins aguerri contre le froid d’hiver.

Préférez tailler votre romarin rampant hors période de gel afin de ne pas provoquer la mort du plant. Ainsi, elle peut refaire son feuillage avant la période hivernale. Il est vrai qu’elle supporte plutôt bien le froid, mais pour ça, il faut que son feuillage soit suffisamment fourni.

Comment s’occuper du romarin rampant ?

Le romarin rampant est une plante à feuillage persistant qui peut devenir très rapidement encombrante si vous ne prenez pas le soin d’en faire la taille souvent. Cela contribuera d’ailleurs à la rendre plus esthétique. Chaque année, faites une taille à la fin de la floraison qui a lieu entre mars et avril, puis entre octobre et novembre en automne. Vous pouvez également choisir un moment entre mai et la mi-août pour effectuer une taille. C’est la période idéale pour vous faire une réserve de branches et de feuilles que vous pourrez utiliser pour vos différents besoins. Quand vient le printemps, assurez-vous de couper toutes les branches mortes de la plante.

Si au bout d’un certain temps, vous constatez que votre romarin rampant ne fait plus que se dégarnir du bas, il faut alors procéder à une taille d’urgence à l’aide d’un sécateur. L’idéal dans ce cas, c’est de tailler uniquement sur le bois vert afin de permettre à la plante de buissonner. Si vous faites l’erreur de vous attaquer au bois sec du romarin rampant, vous risquez de mettre un terme à la croissance de la plante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *