Conseils et astuces

Réaliser sa bouture d’hortensia en 5 étapes.

Le bouturage est une technique de prélèvement d'une partie d'une plante comme la tige, ou la feuille pour la multiplier. C'est une pratique très ancienne qui est utilisée fréquemment pour les plantes comme l'hortensia. Dans cet article, nous vous parlerons des étapes à suivre pour réussir son bouturage.

Qu'est-ce que l'hortensia ?

L'hortensia est un arbuste à floraison superbe, qui possède un port ample et un grand feuillage prenant de jolies teintes à l'automne. C'est une plante à floraison abondante qui aime les endroits ombragés qu'elle illumine avec de belles couleurs vives. Elle existe sous différentes variétés comme les classiques à grosses têtes celles à têtes plates.

Conditions de culture

Les hortensias sont des plantes adaptées aux terres souples, riches en humus et restant fraîches en été. Elles apprécient aussi les situations de grands froids et vents. En général, il est déconseillé de les planter dans les zones où elles souffrent du soleil en brûlant pendant la mi-journée.

Multiplication

Le bouturage est facile et aisé, après le prélèvement des rameaux aoûtés. Il doit se faire en pot à mi-ombre. La pratique du marcottage est idéale au printemps. Il s'effectue sur les branches basses, et les produits des plantes à affranchir sont obtenus au bout d'une année.

Les variétés de l'hortensia

Comme mentionné déjà, il existe plusieurs espèces d'hortensia parmi lesquelles certaines sont classiques à grosses têtes et d'autres sont à têtes plates. Les variétés les plus utilisées sont les suivantes :

  • Les hortensias serrata.
  • Les hortensias quercifolia.
  • Les hortensias villosa.
  • Les hortensias You & Me.
  • Les hortensias paniculata.

Parmi toutes ces espèces, la plus cultivée est l'Hortensia macrophylla à tête ronde et aux fleurs stériles. Elle possède une couleur de fleur allant du blanc au rouge en passant par le bleu. Ensuite, nous avons les Hydrangeas macrophylla à têtes plates, composées de fleurettes fertiles au centre. Sur le pourtour, les fleurettes sont stériles. L'hortensia Preziosa issue de l'espèce Serrata est une variété produite depuis plusieurs années.

Les hortensias quercifolia et les hortensias arborescens sont les genres les plus vendus. L'hortensia arborescens est une espèce plus facile à cultiver, car elle s'adapte aux climats rigoureux, au soleil et tolère un PH neutre. Il faut savoir qu'elle ne doit pas être taillée trop court. Ses floraisons sont très grosses et lourdes donc elles nécessitent des branches solides.

Réaliser sa bouture d'hortensia en 5 étapes

Pour réaliser une bouture de l'hortensia, vous devez avoir le matériel nécessaire. Il s'agit : d'un sécateur greffoir, de godets en plastique, de graviers ou des billes d'argile, du sable et de la terre de bruyère. À cela s'ajoutent, un crayon, un pulvérisateur et des hormones de bouturage. Le matériel réuni, comment réaliser votre bouturage ?

Étape 1 : Prélèvement des boutures

Le prélèvement consiste à couper l'extrémité d'un rameau non fleuri qui a poussé la même année. Une quinzaine de centimètres de longueur peut largement suffire pour un prélèvement. Ensuite, choisissez une tige latérale, en laissant la principale afin que l'arbuste continue de se développer.

Étape 2 : Élimination des feuilles à la base de la bouture

Utilisez votre greffoir ou votre serpette bien aiguisée pour éliminer les premières feuilles situées à la base de la bouture. Veillez à laisser 4 à 6 feuilles sur l'extrémité de la tige. Cela vous permet de réduire l'évaporation par le feuillage et de vaporiser l'enracinement.

Étape 3 : Placement des boutures en caissette

Au fond de votre caissette, mettez une couche de graviers, ou de billes d'argile, expansée comme drainage. Puis, recouvrez d'un mélange, de sable, de tourbe et de terre de bruyère en veillant à mettre le tiers pour chaque composante. Enfin, trempez la base de la bouture dans les hormones et piquez-la avec votre crayon.

Étape 4 : Repiquage dans des godets

Utilisez votre pulvérisateur pour bien inhiber le compost et placer la caissette sous une température de 15°C. Surveillez régulièrement l'arrosage. Une fois les boutures enracinées, faites un premier repiquage dans des godets en plastique. Vous devez le faire dans un mélange de terreau (2/3) et de la terre de bruyère (1/3).

Étape 5 : Taillage régulier des rameaux

Lorsque la bouture présente trois paires de feuillage, utilisez votre greffoir pour les couper habilement. Cela vous permettra d'obtenir un plant trapu présentant de nombreuses poussées latérales. Dès que les rameaux latéraux se développeront suffisamment, taillez-les à nouveau.

Tout au long de l'élevage de la bouture, qui dure une année, vous devez effectuer plusieurs transplantations. Augmentez chaque fois la taille du godet et la proportion de la terre de bruyère afin de les adapter à la taille des plants. Les boutures herbacées doivent se faire pendant le mois de juin et les boutures ligneuses au mois de janvier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *