Aménagement et décoration

Qu’est-ce que l’agriculture urbaine?

L’agriculture est un processus par lequel les êtres humains aménagent leurs écosystèmes et contrôlent le cycle biologique d’espèces domestiquées. Cela dans le but de produire des aliments et d’autres ressources utiles à leurs sociétés. De ce fait, il existe différents types d’agriculture parmi lesquelles on retrouve l’agriculture urbaine. Pour faire face aux pénuries alimentaires et répondre aux besoins de leurs populations, les pays développés et ceux en développement n’hésitent pas à pratiquer l’agriculture dans les villes. Qu’est-ce que l’agriculture urbaine ? Découvrez à travers la lecture de cet article, la réponse à cette question.

L’agriculture urbaine : qu’est-ce que c’est ?

L’agriculture est perçue au sens général comme étant la culture du sol. Elle est l’ensemble des travaux transformant un milieu naturel pour la production des végétaux utiles aux êtres vivants, en particulier l’homme.

Ainsi, l’agriculture urbaine est définie comme étant « l’agriculture que l’on fait en ville ou à sa périphérie et dont les produits sont la plupart du temps consommés en ville ». Elle est caractérisée par la sylviculture pour la production de plusieurs fruits mais également l’agroforesterie et l’aquaculture. Elle est observable dans les agglomérations et est de nos jours très valorisée dans toutes ses dimensions. Elle fournit les produits alimentaires en fonction des divers types de culture. Ces cultures peuvent être celle des fruits, des légumes, des fleurs ou des plantes aromatiques

Par ailleurs, l’agriculture urbaine est généralement pratiquée dans les cours, sur les toits et même dans les espaces publiques. Selon la Food and Agriculture Organisation (FAO), elle peut se faire sur des petites surfaces comme les terrains vagues, les jardins, les vergers, les balcons ou dans des récipients divers.

Quelles sont les conditions favorables pour réaliser une agriculture urbaine ?

Pour la productivité de l’agriculture urbaine, il faut nécessairement trois choses : de l’eau, de l’énergie et des déchets organiques pour enrichir le sol et favoriser votre culture. Ces choses citées favorisent le développement et la croissance de vos productions agricoles. Lorsqu’on parle d’eau, il faudra veiller à ce que les cultures soient réalisées dans des milieux humides. L’énergie quant à elle provient du soleil et de la lumière.

Alors que la fertilité des sols décroît fortement et continuellement dans les véritables lieux de culture, c’est-à-dire les champs, il est possible de faire l’agriculture lorsqu’on réside dans une ville. La Food and Agriculture Organisation (FAO) approuve la production de produits frais, de fruits et de légumes en milieu urbain jusqu’à 50 kg par mètre carré. Pensez donc à disposer d’une grande espace pour le développement de votre culture. Par ailleurs, il faut que les températures soient en général supérieures à 2 ou 3°C pour bénéficier des productions maraîchères, urbaines et périurbaines.

Les avantages de l’agriculture urbaine

Activité polyvalente dont la pratique augmente fortement dans les villes, l’agriculture urbaine présente plusieurs avantages sur l’environnement, la santé mais également l’économie.

Ainsi, vous pouvez produire plusieurs denrées alimentaires grâce à l’agriculture urbaine. Il est possible de faire pousser des fruits, des légumes des herbes aromatiques, des fleurs consommables et des graines. Par ailleurs, l’agriculture urbaine favorise la pratique de l’aquaculture. En outre, grâce aux arbres fruitiers de la ville, vous pouvez facilement consommer des fruits ou tout simplement extraire le jus pour en faire une boisson.

Aussi, la pratique de l’agriculture urbaine améliore la biodiversité, notamment pour les pollinisateurs. Elle réduit les eaux de chaleur et les émissions de gaz à effet de serre causées par le transport des aliments. Elle donne un meilleur accès physique et financier à des aliments frais, nutritifs et diversifiés. Elle réduit le stress, améliore la santé émotionnelle et donne un sentiment de fierté et d’accomplissement. Favorisant également le jardinage communautaire et collectif, elle peut transformer des terrains vagues inutiles en espaces productifs.

Il faut noter que l’agriculture urbaine est multifonctionnelle. C’est-à-dire qu’elle peut fournir des aliments aux populations d'une part mais participer aussi à leur sécurité alimentaire. Elle permet également le recyclage des déchets et valorise les espaces vides à l’abandon. En plus, elle augmente la valeur des résidences situées aux alentours des lieux où l’on cultive. Elle permet également de fournir des emplois dans les fermes urbaines et périurbaines.

Par ailleurs, la pratique de l’agriculture urbaine dans les pays développés et en voie de développement fournirait déjà le quart de la population urbaine.

En outre, la production urbaine constitue un enjeu majeur pour la sécurité et la survie des populations. Visant à favoriser le développement durable et la cohésion sociale en milieu urbain, l’agriculture urbaine est une forme de pratiques agricoles effectuées en ville. Elle répond à plusieurs besoins et permet le développement du projet de création de lien social.

Ainsi, l’Organisation des Nations Unies (ONU) et la Food and Agriculture Organisation (FAO) recommandent la pratique de l’agriculture urbaine pour faire d'abord face aux pénuries alimentaires. Ensuite, pour répondre aux besoins alimentaires des populations des zones urbanisées précisément dans les villes des pays sous-développés. Cependant, elle comporte parfois des risques sanitaires et environnementaux car elle est très souvent informelle, non planifiée et non contrôlée.

En somme, l'agriculture urbaine présente plusieurs avantages. Avantages que l'on retrouve tant sur le plan alimentaire que d'un point de vue aménagement d'espace cultivables.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *