Potager

5 choses à savoir pour créer son potager d’appartement.

Lorsque vous disposez d’un espace au sein de votre maison et que vous souhaitez y créer de la verdure, il est important de connaître certaines règles élémentaires. Voici pour vous 5 choses importantes à connaître pour créer votre potager d’intérieur.

Quelles sont les plantes compatibles pour le potager d’intérieur ?

Plusieurs végétaux sont aisément adaptés pour la culture en intérieur. Au nombre de ces végétaux, nous avons des herbes aromatiques et les légumes. Ainsi, pour votre potager d’intérieur, choisissez ces herbes aromatiques pour leur facilité à être cultivées et installées dans des endroits comme la cuisine, mais également pour leurs vertus :

  • Le persil
  • Le cerfeuil
  • La coriandre
  • Le thym
  • La ciboulette
  • Le basilic
  • La menthe

Concernant les légumes, vous pouvez en choisir deux types pour la culture à l’intérieur : les légumes décoratifs et les légumes à croissance rapide.
Les quelques légumes décoratifs faciles à cultiver, peu encombrants et susceptibles de faire l’objet de votre choix sont :

  • Les piments.
  • Les tomates cerises.
  • Les mini-choux.

S’agissant des légumes à croissance rapide, vous pouvez choisir les radis et les laitues à couper. Les feuilles peuvent être constamment coupées au gré du besoin et la repousse du pied est rapide. Vous pouvez également planter des fraisiers. Vous allez ainsi les disposer dans des pots en colonne. Ils sont très agréables au regard et abondent en récolte.

Quel type de terreau utilisé pour son potager d’intérieur ?

Le terreau résulte d’un mélange de terre végétale et de matières organiques. Substrat enrichi d’engrais, son rôle est de nourrir la terre afin d’assurer un bon développement des plantes. Sachez qu’un bon terreau ne peut être composé de moins de quatre matières premières. Aussi, doit-il regrouper plusieurs qualités (parfois antinomiques). Cette distinction en fait un produit d’une grande technicité. Tous les végétaux (en l’occurrence ceux cultivés pour le potager d’intérieur) ont besoin de terreau pour leur bon accroissement.

Un bon terreau doit offrir une structure solide, ainsi que de l’aération afin de laisser respirer les racines. Il doit pouvoir retenir un bon volume d’eau et avoir des apports nutritifs. Il existe plusieurs sortes de terreau adapté à chaque type de plante. Entre autres, nous pouvons citer :

  • Le terreau universel, le plus fréquent, qui convient à toutes les plantes.
  • Le terreau horticole, un substrat qualitatif riche en tourbe et souvent enrichi de fumier et d’algues, il est préférable pour les arbres fruitiers
  • Le terreau pour semis et repiquage idéal pour favoriser le développement des graines. Grâce à sa granulométrie très fine et sa composition enrichie de tourbe, de perlite ou de vermiculite, il évite la prolifération de champignons et bactéries.
  • La terre de bruyère issue d’un mélange de tourbes acides, feuilles, tiges et racines de bruyères est recommandée pour acidifier les sols calcaires.

La question de luminosité : comment faut-il gérer ?

La majorité des plantes exigent beaucoup de lumière. Cependant, d’autres en exigent moins. Il y a des signes qui vous indiquent si vos plantes reçoivent un excès de lumière ou pas. En cas d’un excès de lumière :

  • La plante pousse tout en hauteur.
  • Le feuillage pâlit.
  • Le feuillage se déforme, ondule ou se crispe.
  • Des taches brunes et sèches apparaissent sur les feuilles.

Dans ces cas, il faut éloigner la plante de la lumière en utilisant un voile pour filtrer la dose qu’elle reçoit au quotidien. En cas d’une insuffisance de lumière :

  • La plante penche nettement vers la lumière.
  • Les tiges sont allongées à l’extrême et très minces.
  • Les feuilles restent petites, pâlissent ou jaunissent puis tombent.
  • La croissance est asymétrique ou s’arrête.
  • La plante fleurit mal ou ne fleurit pas du tout.
  • Son feuillage panaché prend une couleur uniforme.

Dans ce cas, il faudra apporter une lumière artificielle. Il existe des lampes de croissance à économie d’énergie pour plantes (en jardinerie).

Quel type de bac utilisé pour les plantes d’intérieur ?

Pour le potager d’intérieur, il existe plusieurs sortes de contenants. Le plus important, c’est de savoir faire une adaptation en fonction des végétaux cultivés. Vous pouvez opter pour les pots en terre. Les jardinières aussi sont très pratiques.

Les bacs quant à elles sont utiles en fonction du type de culture et de la taille. Optez surtout pour des contenants pourvus de trous au fond afin de bien drainer les cultures. Les soucoupes pour plantes sont indispensables pour la récupération du surplus d’eau.

Quels sont les besoins en eau ?

En général, toutes les plantes ont besoin d’eau pour croître. Néanmoins, certaines d’entre elles en nécessitent beaucoup et quelques-unes en ont besoin moyennement. Le reste des végétaux est capable de se contenter d’un faible apport en eau. Au nombre des plantes ayant fortement besoin d’eau, nous avons le radis et les laitues.

Au nombre de ceux qui en ont besoin moyennement nous avons le fraisier, le piment, la menthe, la coriandre, la ciboulette, le persil, le cerfeuil et le basilic. La plante de thym par exemple n’a besoin que peu d’eau pour croître.

Vous êtes désormais informé des critères indispensables à un bon potager d’intérieur. Faites-en bon usage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *